Présentation

image-8287781-Armand_Vitali_2009-04_2.jpg
Armand Vitali pratique le Yoga depuis 1965. En 1972 il enseigne le Yoga, après avoir suivi des séminaires de formation auprès de Denise et André van Lysebeth, Babacar Khan, Ma Swami Hridayananda (disciple de Swami Sivananda) Jean Herbert, Sri Jiddu Krishnamurti, Marie-Madeleine Davy. C'est en 1980 qu'il découvre l'enseignement de Sri T. Krishnamacharya tout d'abord auprès de son fils Sri T.K.V Desikachar par François Lorin et Claude Maréchal. Dès 1981 il reçoit une formation complète auprès de son autre fils Sri T.K. Sribhashyam, brahmane et étudie le Yoga auprès de T.K. Sribhashyam pendant 25 ans. En 1986-1987 il devient enseignant-assistant à l'École de formation pour professeurs de Yoga à Neuchâtel et de  2001-2004 chargé de cours dans cette même École, dirigée par Sri T.K. Sribhashyam. Pèlerinage dans les temples du Sud de l'Inde en 1985 et rencontre avec Sri T. Krishnamacharya. Pèlerinage au Mont Athos en 1988 et 1990, il entreprend régulièrement des visites dans les monastères de Crète. Professeur reconnu par la Fédération Suisse de Yoga en 1974.

  • 2012 Formation continue, Viniyoga, Claude Maréchal
  • 2011 Formation continue, Viniyoga, Claude Maréchal
  • 2010 Formation continue, Amicale de Chirurgie, orthopédie et traumatologie
  • 2006 - ouverture du nouveau "Centre de Yoga Lausanne Berne Sion"
  • 2001 - 2004 chargé de cours pédagogiques, École de formation pour professeurs de Yoga, Yogakshemam, Neuchâtel, dirigée par Sri T.K. Sribhashyam
  • 1998 et 1990 Pèlerinage au Mont Athos, visites régulières dans les monastères de Crète
  • 1986 - 1987 enseignant-assistant, École de formation pour professeurs de Yoga Yogakshemam, Neuchâtel
  • 1985 pèlerinage dans les temples du Sud de l'Inde et rencontre avec Sri T. Krishnamacharya
  • 1981 - 2004 Études du Yoga, École de formation pour professeurs de Yoga Yogakshemam, Neuchâtel
  • 1981 - 1985 formation complète de professeur de Yoga auprès de Sri T.K. Sribhashyam, brahmane, résident dans le sud de la France, fils de T. Krishnamacharya. École de formation pour professeurs de Yoga Yogakshemam, Neuchâtel
  • 1980 Ouverture du Centre de Yoga à Berne
  • 1980 séminaire sur l'enseignement de Sri T. Krishnamacharya auprès de son fils Sri T.K.V. Desikachar par François Lorin et Claude Maréchal
  • 1974 Professeur agréé par la Fédération Suisse de Yoga (Yoga-Suisse)
  • 1972 début de l’enseignement du Yoga, séminaires de formation auprès de Denise et André van Lysebeth, Babacar Khan, Ma Swami Hridayananda (disciple de Swami Sivananda), Jean Herbert , Sri Krishnamurti, Marie-Madeleine Davy
  • 1965 début de la pratique du Yoga

© Tous droits réservés, Moni Chrisopigi, Souda, Crète 2015, A. Vitali.



Sri Tirumalai Krishnamacharya 18 novembre 1988 - 28 février 1989

 © Tous droits réservés 2008 TKS     Sri T. Krishnamacharya (1888-1989)


     Sri T. Krishnamacharya (1888-1989) figure parmi l'un des derniers grand Maître du Yoga. Il est considéré comme le père de l'enseignement du Yoga en Europe. Sri T.K. Sribhashyam et Sri T.K.V. Desikashar, ses deux fils, B.K.S Iengar son neveu, Pattabhi Jois, S. Ramaswâmi, AG Mohan, Yvonne Millerand, Indra Devi, Gérard Blitz fondateur du Club Méd, furent ses premiers élèves à transmettre le Yoga en Occident. Sri T. Krishnamacharya est issu d'une lignée de grands dévots remontant jusqu'au 9ème siècle, descendant direct de Yogi Nâthamuni, considéré comme saint et ancien mystique du sud de l'Inde, d'obédience vishnouïte. Il est à l'origine de la plus authentique tradition. Sri T. Krishnamacharya reçu les plus hautes distinctions, Instructeur de Mimâmsâ de l'Université de Calcutta, Maître de Logique, de l'Université de Bénarès, Joyau de Logique, de l'Université de Navadvipa, Maître de la Parole en Vedanta, de l'Université de Baroda, Diadème de Sâmkhya Yoga, de l'Université de Patna, Savant en Mimãmsã, de l'Université de Mysore, Lion du Veda, de l'Université de Mysore. Il parlait une quinzaine de langues indiennes. Père de six enfants. Il avait toujours envie d'amener les gens vers Dieu, de les faire progresser, tout en respectant la religion de chacun.

Pour en savoir plus sur T. Krishnamacharya, cliquer ici.